Blog


Ultra Trail Cape Town 2017 // UTCT

Nous avons quitté l’Afrique du Sud le 29 juin 2017 après y avoir vécu près de 6 mois. Une ville merveilleuse, terriblement inspirante et aujourd’hui ouverte sur le monde.

Un petit coin de paradis et un pays fascinant. Une étonnante alchimie entre une histoire tourmentée, des paysages inoubliables et une faune sauvage qui donnent à ce pays un gout unique et plein de contraste.

J’y ai passé des centaines d’heures à courir, marcher, rouler et explorer des paysages étourdissants…

Nous avons prévu d’y retourner en cette fin d’année 2017 à l’occasion de l’Ultra Trail de Cape Town le 2 décembre. Cet événement comporte 3 courses : 35, 65 et le 100km comptant pour l’Ultra Trail World Tour. L’organisateur est devenu un ami et il m’a proposé d’y participer…

Mais cette fois pas question d’y aller seul. Une bonne partie de la Bigbig Team est présente : Charlotte, Anne Laure, Adrien et Pierre.  Adrien sur le 35k, Pierre et moi sur le 65k, les filles au ravito 😉

Thursday 30th Novembre. Landing in Cape Town

La nuit a été rude dans l’avion mais quel plaisir de retrouver ces paysages grandioses et cette atmosphère unique autour de Table Mountain.

Nous avons loué une maison où nous avions passé un mois en coloc en février dernier. Que de bons souvenirs…

Jeudi soir petit run post voyage malgré la fatigue bien présente. Nous partons faire un footing autour de Signal Hill et Lions Head c’est vraiment trop tentant. Une dizaine de kilomètres qui sera la première partie du parcours. On pose les bases pour la course, bonne piqure de rappel. La course s’annonce technique.

On profite du moment, le paysage est tellement exceptionnel. Petite pause photos à fort potentiel de like sur Intagram et retour à la maison.

Vendredi 1erdecembre. Chilling day.

On se (re)pose avant la course, on approfondit le parcours et on part retirer les dossards.  Dîner plutôt light, healthy food et au lit !

Saturday 2ndDec. 4.00 am. Wake up !

La course est à 6h, on se programme donc le réveil deux heures avant.

A la base j’étais inscrit sur le 100km mais le retour en France a été difficile, je n’ai pas axé mon entrainement sur du long car j’ai trainé une périostite une bonne partie de l’année. J’ai donc préféré être « raisonnable » et pars donc sur le parcours du 65km en compagnie de Pierre.

Les départs du 100 et du 65 sont communs sur les 40 premiers kilomètres.

Sur la ligne je retrouve des coureurs locaux avec qui j’ai couru pendant des mois. Ca me fait énormément plaisir de les revoir. Rory Scheffer est parmi eux, c’est un jeune espoir sud af  avec qui je me suis beaucoup entrainé. C’est un vrai passionné de trail et de grands espaces avec un très bon potentiel. Il a d’ailleurs gagné le 65km l’année passée.

On retrouve aussi la super star locale Ryan Sandes qui a gagné la Western States cette année. Il connaît le parcours du 100km comme sa poche et a bien préparé son coup pour être devant. De grosses pointures internationales sont également présentes l’américain Dylan Bowman (8eme UTMB 2017) , le Néozélandais Scotty Hawker  (11eme UTMB 2017), Pau Bartolo (Vainqueur de la CCC et de la TDS), ….

Bref il devrait y avoir une belle bagarre tant sur le 100km que sur le 65km.

De mon côté je me sens plutôt bien. J’ai enchainé les courses ces derniers temps pour me rassurer. L’UTCT est même ma 4èmecourse en 4 semaines mais j’ai géré toutes ces courses en variant les allures et sans me mettre trop dans le rouge. Cela a plutôt bien  fonctionné et je me sens frais et près à en découdre.

6.00 am

Les frontales sont allumées dans la nuit noire de Cape Town et les coureurs dans les starting blocs.

Le départ est lancé, les coureurs sont lâchés dans les rues de la Mother City. Les cris de joies fusent, l’ambiance est différente des courses européennes. Ici les gens sont vraiment heureux de prendre le départ et n’hésitent pas à le montrer.

Nous nous plaçons aux avant postes avec Pierre. Après 2km dans la ville nous attaquons les premiers single track et nous prenons rapidement les devants suite à quelques montées raides.

Je suis un peu surpris, mais finalement je profite du moment. Je suis à l’autre bout du monde avec mon pote sur une course World Tour et des tops coureurs mondiaux sont quelques mètres derrière. Le kif…

Au bout 6km à la faveur d’une descente très technique 2 coureurs reviennent sur nous rapidement : Ryan Sandes et Scotty Hawker. Ryan est impressionnant il engage vraiment fort malgré le peu de kilomètre parcouru. On sent qu’il a bien préparé sont affaire et qu’il n’est pas là pour faire du tourisme.

La course est bien lancée nous restons avec eux, Prodigal Kumalo un autre coureur Sud Af, plutôt typé coureur sur route nous rattrape et nous dépasse même sur les parties roulantes.

Le jour se lève, c’est un pur régal. Les kilomètres défilent et nous arrivons au ravito sur 22km.

Charlotte et Anne Laure sont là pour nous ravitailler.

Je prends mes flasks , ravito express, je ressors en tête. Pierre lui moins habitué aux Pit Stop express, prends plus de temps et je ne le reverrais qu’à l’arrivée mais on aura passé un bon début de matinée ensemble.

La deuxième partie de la course est moins roulante. Nous attaquons la montée sur Table Mountain. Le « chemin » est rude, il s’agit de la montée de Platteklip Gorges. Marches, dalles, pierres et D+ au programme.

Kumalo a pris quelques centaines de mètre, Sandes ne lâche pas le rythme, Scotty et moi en observation.

Dans la montée pur Scotty prend les devant, j’emboite le pas. On arrive en haut dans les pieds de Prodigal. Sandes a un peu lâché. Je prends les devant je me sens vraiment bien, je relance sur le plateau.

Je connais les sentiers par cœur. Je prends un plaisir énorme.  Je suis heureux d’être là.

Le groupe de 4 se reforme, l’allure est rythmée sur Table Mountain, les kilomètres défilent. Nous arrivons au km40 au niveau de Constantia Nek.

Je dois quitter mes compagnons de route qui filent sur le parcours du 100km.

Quant à moi je n’y ai pas trop pensé mais je suis finalement seul et en tête du 65km. Les kilomètres suivants vont être un peu plus durs. Je me retrouve seul, la fatigue commence à se sentir mais je dois relancer l’allure sans réellement savoir où se situent les concurrents à l’arrière.

Je passe à travers les vignobles de Constantia puis entre dans la foret de Newland. J’ai beaucoup couru dans ce coin avec le groupe Tuesday Trail.  Cette foret est dense, souvent technique entre pierres et racines, parfois roulante, je file vers le dernier ravito de Université de Cape Town.

Charlotte et Anne Laure sont toujours là. Il me reste 10km. Tout va bien j’ai plus de 20 minutes d’avance sur le 2ème. On remonte sur les flans de Table Mountain la vue est magique, Lions Head en fond de tableau, le cœur de Cape Town en contre bas.  Je gère cette dernière partie, je profite.

Je coupe la ligne finalement en 6h45 et conserve ma première place. Tellement content de gagner ici dans cet endroit que j’aime tant.

Pierre finira finalement à la 6eme place et Adrien 8eme du 35km. Tous les deux vraiment surpris du parcours, tant par sa beauté que par sa technicité.

Charlotte et Anne Laure sont toujours là, soutient inconditionnel. Enorme merci à elles d’avoir été si présentes tout au long du parcours.

Nous finissons notre séjour par quelques jours a profiter de la douceur de vivre sud africaine : Restau succulents, visites de vignobles, dégustations de vin, couchers de soleil à couper le souffle & petit run avec le groupe Tuesday Trail of course…

L’Ultra Trail de Cap Town est la course a ne pas manquer en fin d’année. Les billets sont vraiment accessibles (500€ 15 jours avant la course), il n’y a pas de décalage horaire, la vie sur place est bon marché et on arrive au début de l’été dans l’hémisphère sud…

Une parenthèse dorée et terriblement ressourçante avant d’affronter l’hiver à Paris…

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *